J’ai testé la rédaction avec Klistair

Si vous n’avez pas encore entendu parler d’intelligence artificielle dans le milieu de la rédaction web, c’est que vous êtes resté bloqué en 2020. Depuis quelques mois maintenant, les outils de rédaction via l’IA fleurissent sur Internet ! Klistair est un outil de rédaction basé sur l’intelligence artificielle. Vous pouvez l’utiliser comme outil d’aide à la rédaction ou comme outil de génération de conten sans retouche, mais comme tous les outils de ce type, c’est conseillé de relire et d’enrichir votre texte ! Voici une petite démonstration de Klistair

Comment fonctionne Klistair ?

Klistair fonctionne sur plusieurs modèles : Le mode expert utilise GPT-3, le standard mixte plusieurs modèles de langages suivi d’un gros traitement par l’algo de Klistair. L’outil va vous aider à générer des titres d’articles et des titres de paragraphes puis va vous proposer du contenu automatiquement en quelques minutes. Une version gratuite vous permet de disposer de 5 crédits, ce qui permet de générer 2 ou 3 textes sans payer et vous faire une idée de l’outil !

Une petite démo de Klistair par Baptiste Giraud dans cette vidéo

Les différents type de contenu qu’on peut générer avec Klistair

Sur la page d’accueil de l’outil de génération de contenu, on peut choisir le type de constructeur que l’on souhaite pour son article : il y a 4 modes, mais qu’on a regroupé en 2

  • Le mode pour envoyer sur WordPress directement (article avancé ou simplifié) : avec ce mode là, vous envoyez directement votre contenu sur votre interface wordpress, mais ce n’est pas l’option que je vais vous montrer
  • Le mode constructeur pour récupérer l’article dans un fichier word ou directement dans l’interface Klistair, mode que je préfère car il me sert de base de travail pour démarrer un nouvel article !

Démo : la création d’un article avec Klistair

Cliquez ici pour générer un article https://klistair.com/basic Cette page est publique mais pour que ça marche, il faudra renseigner votre mail et mot de passe, et bien sûr avoir des crédits dessus ! Créez un compte gratuit pour essayer.

La différence entre le basic article et le constructeur d’article, c’est que dans le second, vous allez guider Klistair avec des mots clés à utiliser et des H2 pour structurer votre contenu. Le « basic article » vous choisissez un titre et vous le laissez faire !

Choisissons « constructeur d’article » !

Prenons un sujet » Faire pousser des tomates dans son jardin »

Article très simple à générer sur Klistair

Je pourrai simplement indiquer le titre ici dans la partie « Keywords » comme sur la capture ci dessus mais le mode constructeur permet de renseigner des H2 pour guider Klistair et sortir le contenu que je veux avec des paragraphes voulus ! C’est là que l’on voit que c’est un outil d’accompagnement à la rédaction car la partie « recherche de contenu » c’est vous qui allez la faire. Chacun à ses secrets pour trouver des idées de paragraphes ou de mots clés à utiliser, comme avec Ahrefs ou Yourtextguru, mais voici par exemple mon brief plus complet

Voici donc un exemple de brief en proposant des mots clés à Klistair ainsi que des H2 pour structurer le contenu : j’ai trouvé les H2 que j’estime être important pour un article qui parle de « comment faire pousser des tomates » et les mots clés attendus dans chaque paragraphe. Les mots clés à intégrer sont à placer en face des H2 sur chaque ligne

brief pour klistair expert

Et voici le résultat d’une partie de l’article : on retrouve bien les mots clés attendus dans les paragraphes comme demandés lors du brief klistair.

Comme vous pourrez le lire, ce n’est pas de la grande littérature mais c’est lisible à la fois pour les robots et les humains : pour ma part, je ne posterai jamais ce contenu comme ça sur un site car j’estime que ce n’est pas compliqué de passer 5 minutes dessus pour éviter les répétitions, corriger les quelques incohérences etc… Souvent je remarque qu’il y a des phrases de répétition pour introduire chaque paragraphes, le genre de phrase qu’on utilise une fois en intro générale mais qu’il n’est pas nécessaire de remettre dans chaque paragraphe. Exemple ici, où en plein milieu d’article on nous rappelle ce qu’est la tomate, comment on la mage etc… alors qu’on s’attend à parler directement des feuilles de tomates

Exemple de paragraphe avec klistair

Envoyer votre contenu directement sur WordPress ou récupérer son contenu

Grâce à un plugin gratuit, vous allez pouvoir envoyer votre article directement sur votre interface wordpress, cette méthode permet de faire du remplissage de blog vraiment rapidement, mais ce n’est pas comme ça que je vous conseille d’utiliser l’outil

L’autre solution, c’est celle que j’utilise : en survolant « mon compte » vous pouvez cliquer sur « historique article » et retrouver les 10 derniers articles que vous avez généré : on les retrouve aussi sur Google Doc.

Klistair, pour du remplissage sans retouche ou pour des idées ?

Comme la plupart des outils de rédaction web par IA, je vous recommande plutôt d’utiliser Klistair pour avoir des idées même si en quelques clics vous pouvez sortir un article qui tient la route ! Grâce aux multiples options vous pouvez envoyer en masse du contenu sur vos wordpress directement mais ce sera l’objet d’un autre article !

Les tarifs de Klistair

De 50 à 350 euros par mois, en one shot ou en abonnement : pour commencer, testez la version gratuite avec 5 crédits gratuits ce qui vous permettra de générer 3 articles plus ou moins long et vous faire une idée du service. L’offre la moins cher vous permettra de générer autour de 60 articles pour 50 euros. Les offres les plus chères permettront de générer toujours plus de contenu pour un cout de revient à moins de 20 centimes l’articles et bénéficier d’option de création et intégration en bulk, remonter des sites très vite, faire du maillage interne, créer des silos, connecter plusieurs wordpress etc….

tarifs de klistair

Ecrire avec Klistair : Comment faire ?

Ce qui est intéressant avec Klistair, c’est que vous allez pouvoir lui suggérer une structure d’articles avec des H2 (des titres de paragraphes)

Laisser un commentaire