Copyleaks, pour vérifier le contenu dupliqué

Copyleaks est un outil Saas rangé dans la catégorie référencement car il permet de voir si du contenu de notre site (ou même d’une page word, d’un livre) existe ailleurs sur le web : grâce à copyleaks, vous pouvez facilement trouver du contenu dupliqué, et voir quel est le pourcentage d’inspiration (ou plutôt de plagiat) d’une page web. C’est un bon moyen de voir si un rédacteur vous a fourni un travail de qualité sans trop aller copier celui d’un site concurrent mais aussi de surveiller si quelqu’un d’autre ne vous a pas plagié. Faisons un petit test de copyleaks pour vous montrer !

Les tarifs de Copyleaks

Une version d’essai vous permet de voir si l’outil convient, pour vous en faire un avis vous même. Essayez en vous inscrivant ici https://copyleaks.com/

Ensuite, notez que pour 10€, vous aurez autour de 100 scans par mois disponibles. Plus précisément 100 pages. mais qu’est ce qu’une page ? Car un article peut faire 600 mots ou 5000 mots, pour autant ce ne sera pas le même contenu analysé par Coyleaks et donc pas le même prix ?

Le dashbord de Copyleaks

Sur l’interface, on retrouve

  • la possibilité de créer des groupes : utile si vous avez plusieurs sites et que vous souhaitez retrouver vos scans plus vite
  • une option pour comparer deux fichiers : c’est vraiment pas mal si vous avez un doute sur un texte qu’on vous fourni, pour voir précisément quel est le pourcentage de similitude et donc plagiat entre les deux.
  • la liste de tous vos scans ici sur le tableau de bord avec le sore de plagiat
  • Et enfin l’option pour lancer un scan, c’est ce qu’on va voir en dessous

scan copyleaks

Test de Copyleaks : lançons un scan de démo

Pour vous montrer comment fonctionne Copyleaks, le plus simple c’est de vous montrer. Vous avez deux options :

  • copier coller un contenu dans l’outil
  • copier coller une URL

Nous allons prendre un texte livré à contrôler, donc « texte libre »

J’ai copié collé un texte dans la zone de texte libre puis j’ai cliqué sur « vérifier ». Voici ce qu’on remarque

Copyleaks fournit un rapport complet, avec des zone rouges, oranges ou blanches. EN rouge, c’est que le contenu existe déjà mot pour mot ailleurs. En l’occurrence, si on clique sur le texte, copyleaks va nous dire ou il a déjà vu ce contenu. Dans mon cas, c’est en interne, c’est à dire sur un scan que j’ai déjà fait. Donc cela veut dire que mon rédacteur utilise les mêmes bouts de phrases et change juste des mots entre les deux pour l’introduction.

En haut à droite de l’analyse, on voit un récapitulatif de l’analyse, dans mon cas ce n’est pas génial: 38% de plagiat c’est beaucoup à mon sens

capture copyleaks

Autre exemple pour vous montrer que Copyleaks va surtout chercher « ailleurs sur le web »

Le scan est beaucoup plus satisfaisant : je remarque en effet du plagiat (rouge) mais sur l’expression, reprise ailleurs puisqu’il s’agit de « fête des grands mères »

Ici sur le coté, Copyleaks nous indique sur quel site il y a le plus de similitude : il suffit de cliquer sur les portions de votre texte pour voir l’URL du site copié en question. Avec un score de 7% identique, ce n’est pas gênant, on est donc dans le vert !

Voilà assez d’éléments pour vous faire un avis de Copyleaks : on peut aller assez loin avec l’outil, libre à vous de tester avant de prendre un abonnement !

Soyez le premier à commenter

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée.


*