CMS libre ou CMS propriétaire : en ligne ou à installer ?

Un CMS, qu’il soit – « open source ou propriétaire », « hébergé ou à installer » – est un logiciel de création de site qui vous permet de gérer le contenu facilement. Au lieu de tout coder en partant d’une feuille blanche et de créer un site de A à Z, vous installez un outil qui vous propose un modèle de site, modifiable en ligne, en vous connectant à une interface de gestion qu’on appelle backoffice.

Les différents types de CMS

Des exemples de CMS

Il y a plusieurs types de CMS, ceux qui permettent de créer des sites, des blogs, des boutiques en ligne, des annuaires ou encore des forums. On distingue les CMS libre (à installer) et les CMS en ligne (qui sont des CMS propriétaires mais qui peuvent être utilisés gratuitement sur simple inscription).

Le CMS libre à installer : open source

Ces CMS sont en général open source, comme WordPress ou Joomla pour ne citer que ces deux là. Ils ne nécessitent pas de savoir coder mais demandent quand même des compétences techniques. Il y a des avantages à utiliser des CMS Open source : forte communauté, collection impressionnantes d’extensions, amélioration en permanence, possibilité de tout customiser à votre sauce en mettant les mains dans le code mais aussi des inconvénients.

Installer un CMS, faire pointer un domaine, réserver un hébergement : tout cela n’est pas donné à ceux qui débutent vraiment sur le web (vulnérabilité face aux attaques, besoin de faire les sauvegardes soi-même ainsi que les mises à jour)

Quand on débute dans la création de site, on n’a pas forcément les compétences pour installer un CMS ou l’envie de mettre les mains dans le CSS ou le PHP. Le CMS en ligne (ou CMS hébergé ou encore Sitebuilder) nécessite simplement de savoir s’inscrire à un service.

Les CMS en ligne : des solutions SaaS propriétaires

Comme nous vous le disions précédemment, les CMS en ligne ne nécessitent aucune compétence en création de site, en réservation d’hébergement ou installation de nom de domaine. Il faut simplement s’inscrire en ligne sur le site de l’éditeur pour accéder à l’interface d’administration (backoffice). Notez que :

  • Les CMS en ligne sont souvent propriétaires. Le code n’est pas libre (à la différence des CMS open source).
  • Les CMS en ligne sont des solutions hébergées. Vous n’avez pas besoin de chercher un hébergement, il est inclus. Par contre, votre site ne fonctionne que sur les serveurs du service qui propose la solution. Le contenu vous appartient mais vous ne pouvez pas transférer votre site sur un autre hébergement aussi facilement.
  • Vous n’avez pas besoin de vous soucier des mises à jour.
  • Vous n’avez pas besoin non plus de vous soucier des sauvegardes (c’est l’hébergeur qui s’en charge).

Les inconvénients résident dans le fait que vous n’avez pas accès à l’ensemble du code de votre site web, vous ne pouvez pas forcément taper dans toutes les pages de code ou les modules, mais en avez-vous vraiment besoin pour tous les projets web ? C’est en pesant le pour et le contre et en menant cette réflexion pour chaque projet web que vous lancez que vous saurez si il vaut mieux utiliser un CMS libre ou un CMS en ligne. Pour former un client débutant, faire un simple site vitrine, il est peut être intéressant de ne pas avoir à se prendre la tête à installer un WordPress, chacun a son propre avis sur la question.

Le CMS Libre vraiment libre et gratuit ?

Est-on vraiment un homme webmaster libre en utilisant avec un CMS libre plutôt qu’un CMS propriétaire. Oui, un peu plus dans ses actions ! Le webmaster est quand même moins bridé avec un CMS open source qu’avec un CMS propriétaire.  Mais dans les faits, on reste quand même lié à un outil et en changer reste compliqué. De plus, « libre » ne veut pas dire « gratuit » : il faut prendre en compte le prix de son hébergement, de son domaine, de son temps à mettre à jour etc…

Le CMS libre domine encore le web, le leader incontestable étant toujours Wordpress (25% du web). Des CMS en ligne commencent à séduire des webmasters dans le cadre de certains projets. On peut y trouver un gain de temps au niveau de la création sur site, des mises à jour, de la formation de son client etc… Ces dernières années, l’offre s’est diversifiée et le marché du CMS en ligne s’est étendu : il y a les CMS made in France comme Wiféo ou E-monsite mais aussi d’autres CMS qui prennent une dimension internationale comme Jimdo ou Wix. Pour les vrais débutant ou les personnes plus à l’aise avec le web, nous proposerons des comparatifs de CMS en ligne au fur et à mesure sur ce blog. Pour commencer découvrez notre avis sur e-monsite.

Ces articles devraient vous intéresser