Notre avis sur Wifeo : le test complet

wifeo-test

Wifeo est un outil pour créer son site gratuit, édité par une équipe de français en région parisienne. Référencement, design, création de pages : nous avons été séduit en tout point par les arguments sur la page d’accueil de Wifeo, du coup nous avons voulu tester ce CMS en ligne peu connu face aux géants du secteur. Quels sont les points forts et les points faibles de Wifeo : découvrez le test complet ainsi que notre avis sur les fonctionnalités proposées !

De l’inscription à la mise en ligne du site : un passage par le backoffice

Une inscription suffit à accéder à l’interface du site (le backoffice). Comme pour tous les outils en ligne, il n’y a rien à télécharger. Pour tester Wifeo en version gratuite, j’ai créé le site ma-boutique-sport.wifeo.com. La visite guidée permet de découvrir le service (sauf la diapositive 7 qui ne sert à rien 🙂

step-wifeo

La première impression

C’est gratuit mais on sent bien en arrivant sur l’interface de gestion du site qu’il y a des offres complémentaires payantes. Je trouve cela assez chargé sur le backoffice, mais agréablement surpris coté site. Pas d’agression publicitaire, une pub Critéo apparaît dans le menu vertical, et une discrète pour Wifeo tout en bas. On peut les retirer pour 5.5€ par mois.

Les icônes en haut du backoffice (2) sont peu causantes. Par exemple, la petite tasse à café permet de suivre les nouveautés publiées au fur et à mesure par le staff de Wifeo. Les autres icônes permettent de contacter ou d’alerter le support. La première impression, c’est donc qu’il y a des humains derrière Wifeo, et que je vais pouvoir trouver l’information en cas de besoin (SOS wifeo par exemple donne des informations sur l’état des serveurs). On mettra le support à l’épreuve un peu plus tard.

premiers-pas

Créer des pages, facile sur Wifeo ?

Les pages permettent d’afficher du contenu sur son site. C’est peut être l’élément le plus important, ou du moins l’élément le plus utilisé quelque soit le projet web. J’ai été agréablement surpris de trouver ici un outil pour créer des pages avec blocs préformatés (max 3 blocs sur une ligne, avec des formats définis)

ajouter-page

Dans ces blocs, on peut ajouter soit du texte, soit des « médias » (images, vidéos ou des blocs liés à des modules qui sont activés sur le site, appellés aussi des plug-in).

bloc-add

Voici un aperçu de l’outil de bloc en vidéos, pour créer des mises en page simplifiées

Les modules

Un module selon Wifeo, c’est un package de fonctionnalité. Exemple, en activant le module « Boutique en ligne » on dispose d’un pack pour mettre en ligne des produits, gérer des commandes ou recevoir des paiements. En activant le module « petites annonces », on donne la possibilité aux visiteurs de consulter et déposer des annonces sur son site. Il y a 19 modules sur Wifeo. Pour le test, j’active le module Blog et le module Boutique en ligne.

module-wifeo

Remarque : il y a des options qu’on retrouve dans « Modules » mais qui n’en sont pas vraiment, je pense par exemple à « Page 404 » , « Compteur de visiteurs » ou encore « Commentaires ».
Deux points positifs qu’on ne retrouve pas avec d’autres CMS en ligne : le module « Petites annonces » et la « Foires aux questions ».

Ajouter un blog sur Wifeo

Le blog, c’est l’outil que j’active par défaut pour tous les tests de CMS car c’est lui qui permet de diffuser de l’actualité (et d’enrichir son site). Même si le blog a une connotation négative (« un blog c’est moins bien qu’un site, niah niah niah« ), c’est surtout grâce à lui qu’on enrichit un site en contenu. Sur Wifeo, les fonctions de base sont là : (articles, commentaires, bouton de partage) mais pas de notion de tags. Un article peut être rangé dans différentes catégories. Tout est là mais le rendu n’est pas terrible coté site.

Solution e-commerce : vendre des produits avec Wifeo

Si vous avez un projet de vente en ligne avec votre site web, il faut passer par le module Boutique qui s’active gratuitement (comme tous les modules). Pas d’offre e-commerce sur Wifeo, tout semble donc gratuit à ce niveau et ça, c’est rare ! Seule option payante et c’est normal : la possibilité de relier son site à Ogone, pour recevoir directement des paiements par CB. Les fonctionnalités e-commerce de base sont bien là : gestion des stocks, des commandes, catalogue produits, suggestion, codes promo etc.. : nous effectuerons un test plus complet de la solution e-commerce de Wifeo, car elle ne peut pas se limiter simplement à l’ajout ou l’achat d’un produit. Peut être avez-vous un avis à nous laisser en commentaire à ce sujet ? Qui vend déjà en ligne avec Wifeo ?

Personnaliser l’apparence du site

Wifeo nous propose plus de 1000 thèmes graphiques. Le catalogue des designs est riche, il présente des templates gratuits, classés par thèmes (exemple : sport, cuisine, artisan etc…). Par contre, ils se ressemblent tous (ce sont des déclinaisons d’images ou de couleurs, pas de templates vraiment différents). Pour en avoir appliqué 3 différents sur le site de démo, nous les trouvons un peu défraîchis. Une offre permet d’obtenir un kit graphique plus pro, créé par un designer ou de créer son propre template (réservé aux fans +++ qui savent dans quoi ils s’embarquent).

La zone d’en-tête (header) se gère en tableau, c’est un peu vieillissant. Par contre cela à l’avantage de pouvoir y mettre ce qu’on veut. On peut avoir des entêtes différentes sur chaque module (mais est ce vraiment bien pour l’internaute, c’est un autre sujet).

entete-wifeo

Des tas d’options de personnalisation du design sont disponibles, tant sur l’apparence, que la structure ou la disposition des menus.

personnaliser-design

Il est annoncé que l’outil Wifeo permet de créer des sites responsives (ou presque). Je suis assez d’accord avec le « presque » car on parle ici à mon sens de version mobile, non pas de responsive design. Ceci dit, la version mobile est propre et très personnalisable, le site passe le test de compatibilité de Google, le site est bien mobile-friendly et c’est bien là le plus important !

version-mobile

 

Gérer les menus

J’avoue avoir un peu touillé pour ajouter un lien vers mon blog dans le menu. Il ne se met pas automatiquement à l’activation, et il ne s’agit ni d’une rubrique, ni d’une page. J’en ai déduit qu’il fallait aller sur l’interface du module blog, récupérer l’URL du blog (http://ma-boutique-sport.wifeo.com/service-blog.html) puis faire un lien externe dans le menu vers cette page, pas évident pour un débutant ! Pour le reste, c’est intuitif, on peut aller chercher des liens existants de son site, et les déplacer en les faisant glisser-déposer.

menu-wifeo

Et le référencement web ?

Il faut savoir que ce n’est pas quelque chose qui se fait tout seul quand on est webmaster, mais l’outil qu’on utilise par défaut pour créer son site va apporter (ou non) des facilités pour le référencement. Par exemple, on peut se demander si les titres des pages générés par le CMS sont bien des H1, ou encore « ce qu’on peut mettre des ALT sur les images », « est ce que le code est propre » ou « est ce que les pages rapides à charger ». C’est la dessus que nous allons creuser.

Nous avons commencé par surfer sur le portail de Wifeo. Pas de balise de chapitrage H1 et H2, mais des H3 : bizarre, ce n’est pas de bonne augure pour les sites clients. Sur notre site de démo, pas de H1 par défaut. D’ailleurs le titre de ma page d’accueil est interprété en title, puis en H2, re-bizarre. Sur le billet du blog de test, c’est un autre comportement, le titre apparaît en title puis dans un paragraphe avec une taille de police différente (<td><strong><font size= »3″>C’est Noel avant l’heure !</font></strong></td>)

On peut par contre ajouter un title ou une description sur chaque élément du site (produits de la boutique, page, article sur le blog etc…) et ça c’est un bon point, tout comme le fait de pouvoir générer son sitemap pour soumettre son site notamment sur Google Search Console (http://ma-boutique-sport.wifeo.com/sitemap.xml).

Il existe une option pour modifier le format d’URL d’une page ou ajouter une image d’illustration, reprise sur les réseaux sociaux.

seo-wifeo

Donner la possibilité de modifier l’URL d’une page, c’est bien car on se rend compte qu’en général, le format généré par le titre est trop long, ou peu optimisé. Mais le fait de modifier une URL doit pourvoir donner la possibilité de faire une redirection pour éviter les 404. Nous n’avons pas trouvé cette option.

Ne me faites pas dire ce que je n’ai pas dit, je n’ai pas dit pas que Wifeo générait des sites mal référencés,  je pense qu’il y aurait des efforts à faire de ce coté là au niveau du staff :

  • il faut avoir le même comportement sur chaque module (exemple : si le titre d’une page web est un H1, le titre d’un article ou le titre d’une petite annonce devrait être un H1)
  • il faut respecter les balises : une page doit avoir un H1, puis on doit décliner avec des h2 jusque H6 suivant le formatage de la page
  • Mettre les styles CSS dans un fichier externe pour regrouper tout cela.

C’est plutôt malin sur Wifeo !

Les balises pour mettre en forme

Cela permet par exemple de choisir à quel endroit on veut afficher la date ou le nom de l’auteur sur un billet du blog.

Les modules exportables

Chaque module (blog,boutique, contact etc…) dispose de modules exportables : ce sont des scripts que l’on peut intégrer dans une page en html. Exemple sur le blog : le liste des derniers billets du blog ou les articles les plus vendus sur la boutique.
module-exportables

La création de fichiers JS ou CSS

Une zone dans le backoffice permet de créer des fichiers JS, à appeler par la suite dans les pages : astucieux pour les utilisateurs expérimentés et avertis qui veulent aller plus loin dans la personnalisation

L’approche du stockage des fichiers

Une option payante permet d’augmenter son espace de stockage (+25Mo jusqu’à +10Go) et de le dissocier. Le webmaster peut disposer d’un espace de stockage pour son site (pour ses images, ses fichiers) mais aussi d’un espace de stockage pour ses internautes (une personne qui laisse une image d’illustration sur une petite annonce par exemple)

De l’aide en ligne et le Wifeo Webmaster Place

Boite à outil, question fréquente, état du service, alerte du staff, support par mail ou forum : les liens vers les ressources d’aide sont présents partout. On a testé le support (sur le responsive design), la réponse est arrivé en moins de 3h un vendredi après-midi. Correct.
Wifeo Webmaster Place permet de mettre à disposition des webmasters des ressources en tout genre (gratuites ou payantes) ou de diffuser de la publicité sur la plateforme, c’est à découvrir sur http://www.wifeo.com/wwp/. Pour certains, les tutoriels vidéos sortent d’un autre temps. Wifeo a une chaîne Youtube sur laquelle j’ai pu apprendre des notions bien plus rapidement qu’en cherchant les ressources écrites, ils sont donc efficaces mais mériteraient peut être d’être moins improvisés. Visionner 3 minutes de vidéo permet à un webmaster de ne pas jeter l’éponge et de comprendre une notion trop difficile à expliquer par écrit, je trouve ces supports efficaces.

C’est moins bien !

  • Les styles en dehors de la feuille CSS
  • Les designs : malgré le grand choix de thèmes dans le catalogue des design, ils manquent de modernité
  • La page 404 : c’est un module sur wifeo, qui n’est pas activé par défaut. Si on ne l’active pas et qu’on génère une 404 on est renvoyé vers leur portail, en 404. Moyen.
  • Les fautes d’orthographe sur le portail

Wifeo, c’est gratuit ?

Oui, c’est un modèle freemium, c’est çà dire que l’offre de base est gratuite et des options payantes vous permettent d’aller plus loin. Pour supprimer la publicité, ça revient à 5.5€ par mois, et 16€ par an pour le domaine. Il faudra donc compter 82.5€ par an pour avoir un site sans publicité, avec nom de domaine (ce qui est plus ou moins aligné aux offres du marché). A coté de cela, il y a d’autres options payantes qui ne sont pas flagrantes sur la page offre, notamment dans le module « Petites annonces » (pour afficher plus de photos comme sur Leboncoin) ou une option « sécurité » à 4€ par mois (pour retrouver les 5 dernières versions de chaque page du site),

Bilan du test : notre avis sur Wifeo

J’ai passé 8 heures à décortiquer Wifeo, vous me direz qu’il en faut plus pour créer un site et pour maîtriser un outil. Certainement, et j’ai pas mal changé d’avis entre le début et la fin du test. En activant les premiers thèmes avec une touche année 90, les styles CSS qui se baladent, j’ai d’abord été méfiant. Puis en creusant, je me suis rendu compte que Wifeo proposait des options qui avaient le mérite d’être testées. Il ne faut pas oublier que cet outil s’adresse à un webmaster débutant, qui souhaite faire son site tout seul. Certes, le rendu final d’un site web créé avec ce CMS n’est pas aussi pro que leur site portail Wifeo.com, mais il sera à l’image que veut lui donner le webmaster. Un webmaster débutant arrivera à enrichir son site en contenu grâce aux module et le personnaliser à son goût, et c’est bien ça le plus important !

Leur portail ne semble pas être réalisé avec leur outil, c’est dommage, ça apporterait une touche de crédibilité supplémentaire auprès des webmasters ;). Avec plus de 4700 témoignages, une communauté active, des ressources d’aide par milliers et des exemples de sites par centaines,  Wifeo a de belles heures devant lui.

Ces articles devraient vous intéresser

  • On a testé Wix pour créer un site gratuitOn a testé Wix pour créer un site gratuit Si le nom de Wix vous dit quelque chose, c’est que vous avez dû voir passer un spot TV aux heures de grandes audiences ou qu'une publicité est passée (un peu trop) dans votre fil […]
  • Créer son site avec Orson : test et avisCréer son site avec Orson : test et avis Orson, ce n'est pas seulement un groupe de musique Californien, c'est surtout un outil pour créer son site web tout seul. Anciennement, ce logiciel en ligne s'appelait Pikock, il a changé […]
  • On a testé e-monsite : voici notre avis !On a testé e-monsite : voici notre avis ! e-monsite est un CMS en ligne. Pour simplifier, on peut dire que c'est un outil de création de site comme WordPress. Rappelons le principe : vous vous inscrivez, vous n'avez rien à […]
  • A recommander

  • Brochon D.

    Bien car gratuit (sauf quelques options payantes mais abordables) ; en revanche, il y a tout un « background » géré (sous Apache) par le staff Wiféo, et tout site créé avec cette plateforme, qui passe tous les tests d’audits SEO, d’optimisation, de conformité CSS etc, font tous ressortir les mêmes anomalies ou simplement absences d’efforts d’optimisation de la part de Wiféo, pour des parties de pages de codes qui échappent totalement aux simples webmasters ayant créé leur site : exemples : mauvaise gestion des JS et CSS « wiféo » ; pas d’attribut ALT à 3 images qui ne sont autres que des pictogrammes de réseaux sociaux proposés en widgets ; le nom et la version du serveur « wifeo » apparaît en clair dans le code source ; pas de possibilité de page sécurisée « https » ; etc, etc…, toutes choses qui n’ont jamais été « fignolées » par les informaticiens de Wiféo mais qui valent aux webmasters de voir leurs sites « sous-notés » aux tests analytiques.